Comment appliquer les sept habitudes pour devenir leader de sa vie: cas de l’habitude 1: Soyons pro-actifs

Tous leaders c'est possibleLe livre les sept habitudes des personnes qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent écrit par Stephen R. Corvey m’a été d’un immense apport.

J’en ai d’ailleurs proposé un mini-résumé dont le but était de vous inciter à lire vous même le livre.

Puis j’ai pensé pouvoir vous être encore plus utile en faisant une série d’articles sur comment appliquer selon moi les sept habitudes.

© bahrialtay –fotolia.com

C’est alors que le Nassim du Blog architect-living.com/ a lancé le thème « habitudes à adopter cette année pour réussir » sur cette idée originale de co-écriture de la communauté des blogueurs francophones Développement personnel qui a lieu chaque mois.

Après ma première participation à l’édition précédente sur la confiance en soi, c’est avec plaisir que je participe à cette édition dont je trouve le thème vraiment pertinent et en phase avec mes centres d’intérêts.

J’ai donc choisi de publier le premier article de la nouvelle série d’article dans le cadre de cet évènement.

Ce premier article est consacré à comment appliquer la première habitude qui est : Soyez pro-actif

Les sept habitudes: une vue globale

La mise en pratique des sept habitudes passe par 3 stades de développement de notre personnalité que Corvey appelle des paradigmes.

Stade 1: le paradigme de la dépendance

C’est le paradigme dans lequel nous sommes tous nés et qui consiste à compter sur les autres pour prendre soin de nous.

C’est une habitude tellement ancrée de toujours compter sur autrui que certains s’y installent confortablement et refusent le changement de paradigme qui devrait les emmener au stade 2

 

Stade 2 : Le paradigme de l’indépendance

C’est le paradigme dans lequel nous prenons nos responsabilités pour décider pour notre vie et prendre soin de nous mêmes.

Pour y arriver Corvey propose trois habitudes

  • Soyez pro-actif!
  • Sachez dès le départ où vous allez!
  • Donnez la priorité aux priorités!

Ces trois habitudes nous permettent d’engranger des victoires sur nous-même afin de passer de la dépendance à l’indépendance.

L’objectif de ce premier groupe d’habitudes à développer est de nous aider à passer de la dépendance à l’indépendance stade auquel, nous pourrons choisir de façon responsable comment coopérer avec les autres pour progresser vers la réussite de tout ce que nous entreprenons.

Stade 3: Le paradigme de l’interdépendance

C’est le paradigme dans lequel nous coopérons pour accomplir des grandes choses, des choses qui ne peuvent être réalisées seul.

En effet  l’indépendance n’est pas le stade suprême de la réussite car le succès arrive au stade de l’interdépendance.

Mais pour être interdépendant, il faut d’abord être indépendant.

Les sept habitudes: ma définition de la pro-activité

La pro-activité c’est la capacité à agir maintenant en prévision d’un évènement qui peut éventuellement survenir. L’évènement en question peut ne pas survenir, mais au cas où il survenait ce qui est fort probable, l’action anticipativement réalisée permettrait d’atténuer ses éventuels menaces (effets négatifs) ou de mieux profiter de ces éventuelles opportunités  (effets positifs).

A défaut de pro-agir, nous re-agissons le plus souvent. C’est à dire que nous attendons que les évènements  se produisent et ensuite nous  agissons.

Les sept habitudes: reconnaitre le pro-actif du re-actif

Pour Stephen CORVEY le langage permet de distinguer les pro-actifs des re-actifs.

 

  • Le réactif dit: “Il n’y a rien que je puisse faire”. Tandis que le pro-actif dit: “quelles sont les alternatives”.
  • Le réactif  dit: “c’est comme cela que je suis”. Tandis que le pro-actif dit: “je peux choisir une approche différente”.
  • Le réactif  dit:  “cela me rend malade”. Tandis que le pro-actif dit: “je contrôle mes propres sentiments”.
  • Le réactif  dit: “ils ne me le permettrons pas”. Tandis que le pro-actif dit “Je peux élaborer une présentation à mon avantage”.
  • Le réactif  dit: “je dois faire cela”. Tandis que le pro-actif dit: “je vais choisir une réponse appropriée”.
  • Le réactif  dit: “je ne peux pas”. Tandis que le pro-actif dit: “je choisi”.
  • Le réactif  dit: “je dois”. Tandis que le pro-actif dit: “je préfère
  • Le réactif  dit: “si seulement…” Tandis que le pro-actif dit: “Je veux”

imageLe pro-actif sait concentrer ses efforts sur son cercle d’influence, c’est à dire sur les éléments dont il a le contrôle. Car il ne sert à rien de se plaindre de la météo par exemple pendant que l’on ne peut rien y changer mieux faut se vêtir convenablement pour en minimiser l’effet ou s’organiser en conséquence pour en tirer le maximum de profit. C’est exactement l’expérience que j’ai pratiquée et expliquée l’article que vous pouvez lire en cliquant ici.

En nous concentrant sur ce que nous pouvons réellement changer, nous ferons certainement de réels progrès. Car ces progrès dépendent entièrement de nous et plus nous progressons plus nous agrandissons notre influence sur le reste de nos préoccupations.

Par contre en nous concentrant sur nos préoccupations, nous nous découragerons certainement car nous échouerons et l’échec nous affaiblira davantage. Nous aurons l’impression d’incapacité et notre influence diminuera. Nous perdrons finalement le contrôle de notre vie pour nous laisser guider par les évènements ou par les autres.

En travaillant sur nous même et non sur les circonstances, nous nous donnons les moyens d’influencer ces circonstances.

Les sept habitudes: Le défi de 30 jours pour devenir pro-actif

Pour faire de la pro-activité une réalité dans votre vie,  l’auteur propose ce défi de 30 jours que je décline en cinq  groupes d’activités :

  1. Ne travaillez que sur votre cercle d’influence, c’est à dire choisissez d’agir seulement sur les choses et les évènements qui ne dépendent que de vous et de personne d’autre. travaillez sur vous mêmes, vos qualités et vos défauts intrinsèques. Travaillez à être meilleur chaque jour. Choisissez  une situation qui vous irrite particulièrement et travaillez à avoir le contrôle et la maitrise de soi sur cette situation.
  2.  Prenez des engagements et n’en deviez pas, c’est à dire que quelque soient les conséquences tenez les engagement pris.
  3. Soyez un soutien et pas un juge. Dans toutes vos relations choisissez de soutenir, d’encourager, d’accompagner et non de juger. Montrez de la sollicitude sincère sans rien attendre en retour. Ne vous laissez pas entrainer dans les accusations. N’attaquez pas votre entourage pour ses défauts.
  4. Soyez une exemple, pas un critique. Décidez de montrer l’exemple dans chaque situation en lieu et place de critiquer. Considérez les faiblesses de l’autre avec compréhension non en l’accusant. Lorsque vous commettez une erreur, reconnaissez-le, corriger-la et tirez-en les leçons immédiatement.
  5. Soyez une partie de la solution et non une partie du problème. Pour chaque problème auquel vous ferez face, choisissez de réfléchir à comment être une solution.

Pour réussir ce défi de 30 jours, commencez avec le défi d’un jour, il ne dépend que de vous et ne demande aucune ressource supplémentaire,  vous n’avez aucune excuse donc.

Durant une journée entière,soyez attentif à votre façon de parler et au langage des personnes autour de vous et notez, combien de fois entendez-vous ou employez-vous les expressions re-actives telles que:“Si seulement…”,”Je ne peux pas…”,” il faut que je…”,”Je dois …”

 

les sept habitudes: vers l’habitude 2

Les problèmes que nous rencontrons relèvent souvent de 3 catégories:

  • directement contrôlables (problèmes mettant en jeu notre propre comportement)
  • indirectement contrôlables (problèmes mettant en jeu le comportement d’autres personnes)
  • incontrôlables (problèmes auxquels nous ne pouvons strictement rien, comme notre passé ou les réalités physiques)

Les problèmes contrôlables se trouvent dans notre cercle d’influence, c’est donc par là qu’il faut commencer. En maitrisant l’habitude de pro-activité, nous nous positionnons efficacement pour être un centre de solution pour nos problèmes présents et à venir.

Mais pour accroitre votre efficacité dans la pro-activité, il devient capital d’imaginer l’avenir et même de le définir afin d’agir maintenant pour être ce que vous voulez être.

Il s’agit de l’habitude 2: “sachez dès le départ ou vous voulez allez”.

Pour devenir leader dans la vie, il faut commencer par être leader de votre Vie. Mettre en place des habitudes productives et la voie royale pour devenir leader de sa vie.

N’attendez pas avant de commencer, il s’agit de votre vie, de votre succès et de votre bonheur…

PS: Si cet article vous a plus, inscrivez-ici, vous recevrez mon e-book sur comment devenir leader de sa vie en 4 étapes.

 

Ezecleader

Leader de ma Vie, Leader dans la Vie.

Share This:

Une réflexion au sujet de « Comment appliquer les sept habitudes pour devenir leader de sa vie: cas de l’habitude 1: Soyons pro-actifs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *